Acompte Rip-Offs L’IRS est a la Chasse

Développer la mise de fonds pour un achat de maison peut être un énorme obstacle. Soyez prudent, car l’IRS vise bas paiement rip-offs si vous forcer pour obtenir l’argent ensemble.

Dépôt d’escroqueries- L’IRS est a la chasse

Cela se produit quand une entreprise est certifiée par l’IRS comme un organisme de bienfaisance exonérée en vertu de l’article 501c3 du code de recettes fiscales. Les froncements de sourcils IRS sur ces organisations et en général se déplace à les fermer. Actuellement, l’IRS se penche sur plus de 180  d’impôts exoneres des organisations qui fournissent une assistance en bas de paiement pour les acheteurs de propriété. Plus précisément, l’IRS est à la recherche  d’une méthode de financement du concessionnaire qu’il considère comme douteux. La technique fonctionne si un acheteur ne dispose pas de liquidités suffisantes pour effectuer le paiement requis vers le bas requis par un fournisseur de prêt.

L’IRS considère cette stratégie comme un abus des lois de dons de bienfaisance. Avec à la fois l’IRS et les sociétés de prêteur malheureux, cette stratégie devrait être évitée pour toutes les dépenses.

L’IRS semble être principalement intéressé par les sociétés agissant comme intermédiaires de bienfaisance. Toute méthode que vous coupez, ces vendeurs finances par les  bas stratégies de paiement devraient être évitées.

Les froncements de sourcils IRS sur ces organisations et généralement se déplace à les fermer. Actuellement, l’IRS est à la recherche à plus de 180 organismes exonérés d’impôt qui offrent un soutien bas de paiement aux acheteurs de maisons. Avec à la fois l’IRS et les organismes fournisseurs de prêt insatisfaits, cette méthode doit être évitée à toutes les dépenses.

L’IRS semble être surtout intéressé par les sociétés agissantes comme intermédiaires de bienfaisance.

La Fonction Economique du Profit

Le profit sert principalement comme une idée économique.

Si un commerçant  achete une seule miche de pain pour un dollar et  le revend pour deux dollars, ce serait un seul dollar de profit, ou ce que de nombreux économistes appellent un retour aux bénéfices de 100%. Qu’est-ce que l’argent  traduit pour le marchand? Il  traduit concrètement le privilege : le droit de posséder et de consommer des produits et services, qui seraient autrement inaccessibles, le marchand avait  vendu son travail, au lieu de vendre des produits.

La Fonction Economique du ProfitEn vendant une miche de pain et de gagner un dollar de profit, nous pourrions tout aussi bien dire que par la vente d’une miche de pain, il gagne un autre morceau de pain pour un usage personnel. Si le commerçant faisait mal à son entreprise, s’il nefaisait pas  profiter ses besoins en tant qu’être humain était toujours aussi forte, alors il pourrait satisfaire sa situation économique en entrant la classe ouvrière.

Voilà un exemple microéconomique.

Ttrès evident qye ce résultat traduit. Envisager quelque chose de plus sur l’échelle macroéconomique. Un investisseur achète deux cent mille dollars de stock. Les dividendes lui paient seulement deux pour cent par trimestre, ou 4000 $ tous les trois mois. Cet argent qu’il dépense sur les vêtements, la nourriture, le luxe, le transport, le logement, tous les besoins imaginables. Son investissement était l’éperon à une économie d’amener les gens à fabriquer un produit qui serait vendu à un benefice.

Lorsque les gens ont acheté ce produit avec leur argent, ils n’ont pas seulement payé pour le coût du produit de la production, mais ils ont payé une partie supplémentaire, appelé le «profit»; ce qui signifie qu’ils devaient payer pour la nourriture, les vêtements du marchand, et d’autres articles de l’achat.

La fonction du profit

La fonction du profit comme un facteur de motivation à la classe possédante capital, la classe capitaliste, est très apparente. Les capitalistes font la richesse en possédant la richesse, ce qui explique pourquoi leur propriété est un autre type de propriété: capital. L’alternative à leur procédé de fabrication de richesse est d’échanger leur travail comme une marchandise.

Il est également tout à fait évident que ceux qui font la richesse en possédant la richesse préfèrent cette méthode de subsistence. Ils ne travaillent pas, mais ils bénéficient des fruits du travail d’autrui. Nous voyons jamais des milliardaires en maintenant des lignes électriques ou au service de la restauration rapide. Ceux qui sont obligés de faire ces occupations autrement stressantes sont les personnes qui doivent échanger leur travail comme une marchandise par nécessité.

Mesure de satisfaire

Pour être en mesure de satisfaire leurs besoins de lodgement, exigences en matière de nourriture, d’eau, et d’autres, ils échangent du travail comme leur seul produit. La classe qui travaille à produire de la richesse de l’échange a été évoqué par les marxistes comme la classe Prolétariat, emprunter la terminologie d’une basse classe de l’ancien Empire romain. La classe qui existe hors de la main des autres est passé par le terme populaire mentionné ci-dessus: le capitalisme

Le capitaliste et la classe Prolétariat sont tous deux consommateurs;  ils sont tous deux des acheteurs et des utilisateurs de la richesse créée par la société. Quand une personne achète un pain, ce qu’ils paient peut être divisé en deux parties: une partie à payer pour les coûts du pain de production reels, et une partie à payer profit. Quand il arrive que le consommateur est également un membre de la classe Prolétariat, il y a quelques autres déductions que nous pouvons encore. Le Prolétariat peut payer avec la seule chose qui lui est offerte: le travail.

Prolétariat

Quand un membre du Prolétariat décide d’acheter une miche de pain, il paie avec son travail. Si une miche de pain coûte seulement  2,00 $ et le travailleur est payé 6,00 $ l’heure, ce qui signifie que le pain lui coûterait vingt minutes de travail. Disons que, pour les besoins de cet exemple, que le consommateur Prolétariat ici est un travailleur de pain.

Depuis qu’il allait payer pour le coût du pain et le profit du marchand, il aurait déjà fait un échange inéquitable au moment de la production du pain. Le travailleur Prolétariat qui cuit le pain pour vivre se vera acheter le pain qu’il fait à perte, et sa main-d’œuvre supplémentaire va produire du pain qui va nourrir les autres travailleurs.

D’autres travailleurs dans la société produisent des articles qu’ils ne seront jamais utiliser dans leur vie. les travailleurs des chaînes de montage dans les usines d’automobiles coûteuses ne peuvent  jamais acheter une voiture. Comme ils contribuer à la richesse sociale afin que leurs besoins soient satisfaits,  les travailleurs de luxe font leur travail afin d’obtenir le produit d’autres membres de la société.

Donc, nous voyons les parties productrices de la société en deux categories: ceux qui travaillent à produire des nécessités pour nourrir la majorité, et ceux qui travaillent pour produire des articles de luxe et beaux objets pour une petite minorité. La proportion de ces groups a probablement des sujets à variations, mais il est sûr de dire que chaque groupe de travailleurs joue un rôle extrêmement important dans le système capitaliste.

Vend un produit

Si un capitaliste vend un produit cinquante pour cent profit, ce qu’il dit au consommateur Prolétariat est: ‘Pour vous d’accepter ce produit, Je veux que vous travaillez assez longtemps pour vous et une autre personne a nourrir; l’autre personne fera des articles de luxe pour moi en échange du pain de surplus que vous avez produit « .