Le financement par les fondateurs et les associés / actionnaires

Les premiers « financeurs de l’entreprise » sont bien souvent les associés fondateurs qui apportent les fonds lors de la création.

Apport personnel


Sommes versées par le gérant et ses associés considérées comme fonds propres et augmentées des bénéfices constatés à chaque clôture de bilan ( non reversés en dividendes). Les banques accordent une importance capitale à la relation fonds propres et endettement en calculant divers ratios financiers ( indépendance ou autonomie financière ).

Comptes courants d’associés


Appelés « quasi-fonds propres », ils désignent les avances de fonds consenties par les associés détenant au moins 5% du capital. Cette créance détenue sur l’entreprise est remboursable et rémunérée selon des modalités définies dans les statuts ou par la signature d’une convention. La rémunération s’appuie sur la moyenne annuelle des taux effectifs moyens pour des prêts aux entreprises à taux variable d’une durée de deux ans et les intérêts recueillis sont fiscalement déductibles. Le capital doit être entièrement libéré. Les banques exigent souvent le blocage des sommes versées.

Love money


Ceci consiste en une levée de fonds auprès de proches ( parents, amis, collègues…) qui croient en la faisabilité du projet. Il est considéré comme premier fond avec l’apport personnel.Depuis l’existence de la loi pour l’initiative économique, une réduction d’impôt ( 25% des versements effectués ) est appliquée à toute personne physique investissant dans le capital de sociétés non cotées.

Business angel


Le business Angel est une personne physique, souvent cadre supérieur ou ancien chef d’entreprise qui investit une partie de son épargne dans le capital d’une entreprise innovante à fort potentiel. La prise de participation du business angel est minoritaire et ce dernier fait profiter le gérant de ses compétences, de son réseau professionnel…
Les business angels sont organisés en réseaux qui permettent la mise en relation d’investisseurs potentiels avec des entrepreneurs ( SIBA : société d’investissement des business angels).Les business angels ne prennent pas part à la gestion de l’entreprise, investissent de grosses sommes d’argent dans plusieurs projets et sont souvent spécialisés ( réseaux géographiques, sectoriels…).
Ils interviennent en début d’activité avant de s’adresser à des sociétés de capital risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *